...hier, j'ai eu l'impression que l'on était de nouveau une famille.... Cette note sera pour plus tard.

 

Partir dans son sommeil, d'aucun diront que c'est une mort rêvée. Pas quand on a 49 ans, pas quand c'est son propre frère qui le trouve avec l'aide des pompiers.

C'était un des oncles de mes gnomes, un des frères de leur père et c'est ce dernier qui l'a trouvé, dimanche soir.

Parti en dormant, le cœur et le corps usés de trop d'excès. Que de clash avons nous eu à cause de ses excès et de leurs conséquences. Pourtant, le respect était toujours là, depuis plus de 30 ans.

Je pense à sa mère et à ma nièce, ma puce. Je vous embrasse fort toutes les deux.

 

Tonio, j'espère que tu as enfin trouvé la paix. Toi qui te demandais ce qu'il pouvait y avoir après la mort, maintenant tu le sais. Repose toi.

 

 

EDIT mercredi soir

Absente pour cause de gros craquages, j'ai fini par appeler le père de mes fils au secours. Il est venu tout de suite et lui aussi m'a parlé de l'hospitalisation. Entre temps, le décès de son frère a retardé les démarches mais c'est tout à fait normal.

 

Médecin mardi aprem, urgences psychiatriques mercredi matin. Sans rentrer dans les détails, le psy de l'hosto m'a changé un peu mon traitement, double dose d'anti dep, un anxio plus fort et de quoi dormir. Résultat, un coma profond dont même mon fils n'a pu me sortir. Et s'il s'était passé quelque chose et qu'il avait eu besoin de moi très vite ? Alors moi qui n'aimais déjà pas les médocs, vu l'état dans lequel ils m'ont collée aujourd'hui, ça ne risque pas de me faire pas changer d'avis. J'y retourne lundi en fin de matinée voire comment j'ai évolué avec ces changements de drogues; Soit j'ai remonté un peu et je rentre chez moi avec ce traitement, soit ce sera une hospitalisation très courte dans un premier temps. Ils ne me voient pas vraiment dans cet endroit où toutes les pathologies se côtoient. Le mieux serait une clinique ou une maison de repos mais à moins de dépendre d'une administration (comme le père de mes fils, comme Zaboo,,,) où les coûts pour le patient sont moindres ou d'avoir des moyens pour pouvoir aller dans un lieu plus propice, ce que je n'ai pas, ben j'ai droit au "glauque".

 

Très instable la fille ce soir....