Ce qui m'est arrivé hier, je l'ai vécu quatre fois il y a 5 ans. Époque pour époque. Je n'allais pas tarder à être envoyée en urgence à l'hôpital. Durant les semaines qui ont précédées, j'ai fait quatre crises d'hypoglycémie. Par trois fois, je suis restée inconsciente 10/15 minutes, par terre. Une fois, j'ai refusé de fermer les yeux. J'étais par terre, au milieu du verre que j'avais dans la main et qui s'est cassé quand je suis tombée, les yeux ouverts, en ne pensant qu'une chose : « ne ferme pas les yeux..... ne ferme pas les yeux.... ». Que le temps est long dans un moment comme celui là. Ces quatre fois, j'étais seule.....

Je ne mangeais plus depuis 3/4 semaines, je pesais environ 36kg, je n'avais plus aucune couleur. Prise de sang le matin, pratiquement plus de globules rouges, plus d'oxygène pour les organes, je risquais la crise cardiaque à chaque pas.... je bossais encore le matin même, les locataires auraient pu/dû me retrouver morte dans l'escalier plus d'une fois. Hôpital l'après-midi avec injonction de ne plus poser un pied par terre mais bien sûr..... perfusion dans le bras, dehors à fumer ma clope en attendant un lit. Anémie gravidique. A peine installée, c'est à une transfusion sanguine à laquelle j'ai droit. A suivi une semaine de batterie d'examens  (fibroscopie, prélèvement de moelle...), l'hématologue n'arrivant pas à croire qu'une crise d'anorexie puisse avoir un tel résultat.

Comme beaucoup d'ano, j'ai aussi des crises de « boulimie ». Je le mets entre guillemets parce que c'est de la boulimie à ma mesure et je n'en suis jamais arrivée à mangé du cassoulet froid direct à la boite. Seulement, j'ai pris du poids, trop en peu de temps. Ça devenait gênant, dans tous les sens du terme. Cette crise s'est donc arrêtée. J'ai continué de manger mais moins et qu'au repas. Je prends vite mais je perds tout aussi vite, de l'ordre de 2kg en 3/4 jours. Hier matin, je n'ai rien mangé au ptit déj', juste bu l'ami ricoré. Et j'avais encore un peu perdu. J'ai vite reconnu les symptômes, les étoiles devant les yeux, les bouffées de chaleur, se sentir partir. Heureusement, j'étais dans le lit. Sinon, je serai tombée. J'ai éteint l'ordi, l'ai poussé sur le côté no comment please... et me suis allongée. Ça a commencé à passer et puis j'ai sombré... mi syncope mi sommeil. J'ai emmergé trois heures plus tard, très fatiguée et avec un énorme mal de tête. J'ai quand même réussi à faire quelques trucs mais pas ce que j'avais prévu. La journée d'aujourd'hui va être chargée.

Encore un peu de moi que je dévoile, je n'étais jamais autant entré dans les détails. Les mots sont peut-être un peu durs parfois mais pourquoi édulcorer la vérité ?

Merci de me lire, merci d'être encore là et de me faire sinon rire, au moins sourire, merci de ne pas m'en vouloir de mon silence.