Quel lycée pour le Moyen ? Quel collège pour le Ptit ? Quel boulot pour moi ?

 

Mon Ptit parti en vacances pour, peut-être, deux mois d'affilés.

 

La recherche d'un appartement nécessaire au divorce du zours. Si on déménage sur Versailles, mon projet d'écrivain public me semble moins réalisable, la population en a moins besoin, voire pas du tout. Où diriger mes recherches ? Que faire ?

 

Régler mon problème de (ex) boulot. Encore une confrontation ? J'espère que non, cette histoire me met suffisamment à terre.

 

Appeler le labo pour savoir où sont passés mes résultats.

 

Le père des garçons a dit au Moyen qu'il démissionnait (de son rôle de père s'entend ). Parce qu'il a été un jour autrement qu'en cdd pour ne pas dire intérimaire ??

 

Quelle suite pour les plaintes réciproques ? Remuer la boue ? S'il le faut... mais j'aurai besoin d'un très long bain après ça. Je me noierais dans la sienne tellement elle est profonde. Parce contre, lui, n'aura même pas de quoi se faire deux centimètres carré de peau douce avec la mienne. Il a oublié tellement de choses... dommage... pour lui... il y a des preuves si facilement vérifiables.

 

Dans la nuit de lundi à mardi, j'ai grincé des dents si fort que je l'ai réveillé.

 

Retourner au commissariat.

 

Mon avocate qui me plante.

 

Je ne peux toujours pas payer mon loyer, la société m'a mise au service contentieux.

 

Je n'ai toujours pas rappelé mon père.

 

Acheter une pile et envoyer la montre au Ptit.

 

Les gamelles. Encore plus qu'il y a seulement trois jours, me trouver un psy.

 

Finir le pc pour pouvoir envoyer le portable en réparation.

 

La précarité financière.

 

Le quotidien.

 

J'oublie des choses à faire, je fais des choses que j'oublie... mon cerveau sature, ma tête déborde.

 

Mais.................

 

.............je tiendrai le coup, je ne baisserai pas les bras parce qu'à côté de tout ça, il y a le plus important :

 

Je suis fière de mes fils. Je les aime.

 

J'aime et je suis aimée.

 

Un nouvel amour, si rapide, si grand. Une vie commune tout aussi rapide. Apprendre à se connaître, sur le tas. Etre là, ne pas être un poids, pour lui. Tenir ma promesse envers lui.

 

Il m'a fait connaître Eric et Solomon. Comment ai-je pu vivre si longtemps sans entendre ces deux génies de la musique. Ils m'emmènent loin ces deux là.

 

Il y a du dialogue, de la discussion, du rire, des échanges, de la compréhension, de l'attention dans notre maison.

 

Le Ptit est en vacances loin de tout ça. Je ne le reverrai peut-être pas avant deux mois mais il est bien, au grand air, loin de la pollution physique et mentale.

 

 

Pourtant... aujourd'hui, c'est encore dur....